Notre histoire

Étymologie

Selon Alain Rey, le mot « pizza » est « attesté primitivement au sens de « fouace », « galette », dès 997 en latin médiéval, depuis 1535 en napolitain et à partir de 1549 en italien florentin, spécialisé dans son sens actuel depuis 1570. L’étymologie exacte du mot est difficile à déterminer et il existe plusieurs théories à ce sujet : l’origine pourrait être le haut-allemand « bizzo », « morceau de pain », ou le grec « pitta », « fouace ».
Histoire[modifier]

Jusqu’à l’introduction de la tomate (un des principaux ingrédients de la pizza actuelle) en Europe et à son utilisation en cuisine à la fin du xviie siècle, la dite « pizza » d’alors n’avait aucun rapport avec celle d’aujourd’hui : elle se présentait sous différentes formes et de plusieurs types dont la variété ne se limitait pas aux garnitures mais s’élargissait aussi aux modes de cuisson (four ou poêlée dans l’huile), et pouvait être sucrée dans sa version bourgeoise et salée dans une version plébéienne.

Contexte

Dans la seconde moitié du xixe siècle, des médecins hygiénistes tels Enrico De Renzi, Achille Spatuzzi, Luigi Somma…, qui s’intéressent à l’alimentation du popolo minuto napolitain – classent la pizza parmi l’un des « aliments des pauvres » (cibi dei poveri). En 1884, Matilde Serao écrit : « La pizza entre dans la grande catégorie des comestibles qui coûtent un « sou » et avec laquelle est constitué le déjeuner ou le dîner de la très grande majorité du peuple napolitain ».

Et, c’est vraiment son caractère populaire (simplicité de la préparation, qualité gustative et faible coût), qui permit le développement d’un phénomène qui pouvait s’enraciner et croître seulement dans une ville à forte densité démographique et dont la population souffrait d’une extrême précarité.

Diffusion du terme

La lexicographie suit, d’une manière objective, l’évolution du mot pizza – terme universel aujourd’hui – les Italiens utilisaient également les mots focaccia, schiacciata (it), stiacciata. C’est seulement à la fin de la Seconde Guerre mondiale, que le terme pizza se diffusera en Europe et dans le reste du monde.

Royaume de Naples

En 1789, Ferdinando Gallieni dans un ouvrage posthume, définit la pizza comme un nom générique de toutes les formes de tourtes, de focaccia et schiacciata, et pour les distinguer, il énumère les principales : pizza fritta, pizza a lo furno co’ l’arecheta, pizza rognosa, pizza stracciata, pizza di cicoli, pizza doce, pizza di ricotta. En 1797, l’abbé Francesco D’Alberti di Villanova publie à Lucques un Dizionario universale critico della lingua italiana où seul le terme « focaccia » est précisé, et dans une seconde édition de 1804 apparaît le mot pizza défini comme une sorte de mets ou une espèce de focaccia.

Source : Wikipedia